Violences contre les enseignants : 3 chiffres à retenir

La Fédération des autonomes de solidarité laïque (FAS), un réseau militant assurant la protection des personnels de l’Education, a sorti son baromètre du climat scolaire annuel, révèle le Journal Du Dimanche.

» LIRE AUSSI — Violences à l’école: quand élèves et parents s’en prennent … — Le Figaro

A partir du nombre de dossiers de protection juridique ouverts sur l’année 2017-2018, la FAS constate que le nombre d’incidents dénoncés par les enseignants a augmenté de 7% l’an dernier. Si les agressions physiques représentent 6% des dossiers, les deux tiers relèvent de la diffamation, des insultes et des menaces.

Le baromètre indique également le personnel le plus visé par ces violences physiques et verbales : les enseignants, à 67,5% des dossiers ouverts. Les professeurs d’EPS, qui représentent 2% des litiges, sont comptabilisés à part. Dans 55% des cas, ce sont les responsables légaux des enfants qui sont les agresseurs.

Récemment, les cas d’agressions sur le personnel de l’Education se sont multipliés. A Besançon, jeudi 28 mars, un proviseur adjoint à été violemment projeté du haut d’un escalier par un élève. Le même jour, à Toulouse, un professeur d’école maternelle s’est fait insulté puis frappé par un parent d’élève.

Источник: Lefigaro.fr

Источник: Corruptioner.life

Share

You may also like...