Nord: 2 femmes voilées recalées d’une brocante en raison de leur voile

Deux femmes voilées souhaitant s’inscrire à une braderie organisée le 1er-mai dans la commune de La Croix (Hauts-de-France), ont été refusées par la présidente de l’association au motif que leur port du viole pouvait lui «causer du tort». La Voix du Nord a pu contacter cette dernière.

» LIRE AUSSI — Affaire Asma Bougnaoui: la justice confirme le droit de porter le voile en entreprise

Les deux femmes ont filmé la scène et l’ont diffusé sur les réseaux sociaux : «Faut pas faire la queue, vous perdez votre temps», déclare Myriam Cattoire, présidente de l’association R’éveil, qui organnise une braderie le 1er mai en faveur des victimes de traumatismes crâniens.

Les deux femmes lui demandent la raison de son refus, et si celui-ci est lié au fait qu’elles portent le voile. Myriam Cattoire n’hésite pas : «Je ne préfère pas, ça me cause du tort», répond-elle. L’échange se tend, les deux femmes déclarent vouloir porter plainte, ce à quoi Myriam Cattoire leur indique les adresses de commissariats de police.

» VOIR AUSSI — Voile islamique : une question de liberté ?

Myriam Cattoire a déclaré à nos confrères de La Voix du Nord : « Les gens qui ne me plaisent pas, parce qu’ils sont incorrects ou qu’ils ont triché les années précédentes, je ne les prends pas (…) On a déjà eu des femmes voilées les années précédentes, et à chaque fois les gens s’en sont plaint, ça a créé une animosité, ils voulaient changer de stand, ne pas être à côté d’elles », raconte-t-elle.

« Je suis encore sous le choc, elle assume ses propos et ne ne s’en excuse même pas, c’est méprisant », a réagi l’une des deux femmes discriminées sur Facebook ce dimanche.

LIRE AUSSI :
» Etam au coeur d’une polémique sur le voile islamique

Источник: Lefigaro.fr

Источник: Corruptioner.life

Share

You may also like...