L’enseigne danoise de petits prix Normal part à l’assaut de la France

Le secteur du déstockage et du bazar a le vent en poupe. Le revenu cumulé des neuf réseaux leaders a bondi de 20 % par an entre 2013 et 2018.

Par Cécile Prudhomme Publié aujourd’hui à 06h24

Temps de Lecture 4 min.

Article réservé aux abonnés

« Des produits normaux à des prix anormaux ». Tel est le slogan de l’enseigne Danoise de produits de consommation à petit prix Normal, qui doit, selon nos informations, faire son entrée en France cette année.

Elle a prévu d’ouvrir deux magasins dans deux centres commerciaux d’Ile-de-France. Les contrats viennent d’être signés avec son bailleur, Klépierre qui exploite 155 centres commerciaux dans le monde dont Créteil Soleil dans le Val-de-Marne (21 millions de visiteurs par an), et Val d’Europe en Seine-et-Marne (19 millions). Contacté, le distributeur Danois a simplement confirmé sa volonté de se développer en France.

Inconnu dans l’Hexagone, Normal fait un tabac dans les pays scandinaves, en vendant des produits d’hygiène, de cosmétiques, d’entretien, d’alimentation, dont beaucoup de grandes marques présentes en supermarché… avec une promesse, celle d’une réduction allant « jusqu’à 20 % à 60 % par rapport au prix du marché ».

Développement rapide du parc de magasins

Au mur et dans des bacs, des articles sans marques, côtoient du L’Oréal, du Colgate, ou du Whiskas, et des marques étrangères, telle « la boisson gazeuse spéciale présentée dans une série télévisée américaine », comme l’indique l’enseigne sur son site Internet. En tout, 3 500 références de produits couvrent seize domaines (maquillage, rasage, lessive…).

A mi-chemin entre l’enseigne néerlandaise de produits de décoration à petit prix Hema, et le destockeur de produits de grande consommation Action, Normal attire les visiteurs à la recherche de bonnes affaires, de petites bricoles, et d’achats d’impulsion.

« Ce type d’enseigne répond à cette demande de nouveauté, de fun, d’expérience, et de bon rapport qualité-prix que recherchent les consommateurs », note Beñat Ortega, directeur des opérations du groupe Klépierre, qui accueille quatorze boutiques Normal dans ses galeries commerciales à l’étranger, dont la dernière installée en mai 2018 à Utrecht (Pays-Bas).

A l’instar des enseignes de déstockage, la stratégie du Danois repose sur un développement rapide de son parc de magasins, lui permettant, grâce à un effet de volume, de négocier des prix bas. Depuis son premier magasin au Danemark en avril 2013, Normal a essaimé au Danemark et en Norvège, avant d’ouvrir des boutiques en Suède et aux Pays-bas en 2018. De 90 à fin 2017, l’enseigne est très vite passée à la tête d’un réseau de 150 boutiques dans quatre pays à la fin de l’année 2018.

Источник: Lemonde.fr

Источник: Corruptioner.life

Share

You may also like...