L’armée brésilienne commémore en privé le coup d’État de 1964

Les forces armées brésiliennes ont commémoré en privé aujourd’hui le coup d’État de 1964, point de départ de deux décennies de dictature militaire, après la décision du président Jair Bolsonaro de lever l’interdiction de toute célébration de cet événement depuis 2011.

» LIRE AUSSI — Le Brésil entre démocratie et dictature : une histoire mouvementée

Le ministère brésilien de la Défense a précisé que les militaires n’organiseraient pas de cérémonies publiques mais qu’ils participeraient à des programmes internes et à des groupes de réflexion sur les événements qui ont conduit au putsch.

Bolsonaro a justifié sa décision en affirmant que l’intervention de l’armée en 1964 avait sauvé le Brésil du communisme. La période de la dictature militaire a été marquée par des centaines d’exécutions ainsi que par la torture de milliers de personnes. L’ancienne présidente Dilma Rousseff qui fut emprisonnée et torturée par les soldats avait interdit il y a huit ans toute commémoration du coup d’État.

» LIRE AUSSI — Brésil : Jair Bolsonaro, un nostalgique de la dictature militaire qui se rêve en «sauveur de la patrie»

Au cours de sa carrière politique, Bolsanaro a déclaré devant le Parlement être «en faveur de la dictature» et estimé que le Brésil «ne résoudrait pas ses graves problèmes nationaux avec une démocratie irresponsable».

Источник: Lefigaro.fr

Источник: Corruptioner.life

Share

You may also like...