Comment assurer des revenus réguliers à un proche dépendant ?

Lorsqu’un membre de la famille perd son autonomie, les aides sociales ne suffisent pas à assurer un train de vie décent. Il faut alors puiser dans son patrimoine ou compter sur des placements intéressants.

Par Marie Pellefigue Publié aujourd’hui à 05h45

Temps de Lecture 3 min.

Article réservé aux abonnés

Jeune femme s'occupant d'une personne senior à son domicile.

Votre parent détient plusieurs produits financiers ou a investi dans l’immobilier, et il glisse peu à peu dans la dépendance. Avant que cela devienne vraiment compliqué, prenez les devants et aidez-le à réorganiser son patrimoine. « Il existe de nombreux placements qui permettent d’obtenir des revenus réguliers, mais selon les cas de dépendance et l’horizon de placement, certains sont plus adaptés que d’autres », explique Jean-Jacques Teissedre, fondateur du cabinet de gestion de patrimoine Teissedre & Associés.

Pour les placements financiers, l’assurance vie reste à privilégier, car elle permet d’investir sur le fonds en euros, ce qui garantit le capital. Une fois le contrat ouvert, son titulaire peut, à tout moment, effectuer des retraits dessus en bénéficiant d’une fiscalité très attrayante. En effet, « seuls les intérêts inclus dans chaque retrait seront soumis à taxation, la part de capital n’étant pas taxée », précise Christophe Chaillet, directeur de l’ingénierie patrimoniale chez HSBC France. Les personnes handicapées ont plutôt intérêt à souscrire un contrat rente handicap. Ils fonctionnent comme des assurances vie, mais avec des avantages fiscaux supplémentaires. A noter : l’option épargne handicap peut aussi être activée sur une assurance vie classique.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Dépendance : les solutions pour protéger un proche vulnérable

La deuxième classe d’actifs à privilégier pour obtenir un complément de revenus est l’immobilier. Pour ceux qui rêvent de tranquillité, l’achat de parts de sociétés civiles de placement dans l’immobilier (SCPI) permet d’éviter les soucis de gestion. En outre, ce produit dispose d’un avantage supplémentaire, « les parts de SCPI offrent des rendements près de trois fois plus élevés que les fonds en euros aujourd’hui », souligne Jean-Jacques Teissedre. Enfin, ce placement permet d’obtenir des revenus réguliers, puisque la SCPI distribue, en général chaque trimestre, une quote-part des loyers qu’elle encaisse. Revers de la médaille : à la souscription, les frais sont assez élevés, mieux vaut donc investir avec un horizon assez long, au moins dix ans si cela est possible.

L’immobilier reste l’investissement le plus sûr

Ceux qui préfèrent investir dans l’immobilier locatif en direct ont intérêt à privilégier « les petites surfaces dans les grandes métropoles, car en cas de besoin, ce type de biens offre la meilleure liquidité et peut être revendu facilement et rapidement », affirme Sébastien de Lafond, président de Meilleuragents.com. Comme le nombre de locataires est important dans les centres urbains, cet investissement offre aussi la sécurité la plus forte, grâce à un taux de vacance locative faible.

Источник: Lemonde.fr

Источник: Corruptioner.life

Share

You may also like...